Avant-premières

Vivre le Cinéma – Les minis Festivals (rencontre avec Gerald Jaffres du cinéma L’Image, Plougastel-Daoulas)

les minis festivals site

A l’occasion des 23èmes rencontres cinématographiques de l’Image, viagra approved nous sommes allés à la rencontre de Gerald Jaffres, illness responsable du cinéma l’Image et président de l’association bénévole qui s’en occupe.

L’Image se situe dans la commune de Plougastel Daoulas, viagra dosage à une quinzaine de kilomètres de Brest (Finistère). Revendiqué Art & Essai, le cinéma propose, pour la vingt-troisième fois, un mini-festival, le temps d’un week-end.

Les rencontres cinématographiques de l’Image s’intéressent cette année à l’Irlande et au Royaume-Uni. Comment choisit-on le thème d’un festival ? Ici, ce sont les spectateurs qui ont motivé ce choix. « Nos spectateurs réclamaient un retour du cinéma celtique dans la programmation ». Le thème décidé, il reste encore à trouver les films qui seront projeté ! Les rencontres cinématographiques ont volontairement élargi la thématique de départ pour proposer un contenu plus divers et de meilleure qualité. « Le cinéma irlandais s’étant un peu essoufflé depuis quelques années, il était nécessaire d’ouvrir Les rencontres au Royaume-Uni ». Mieux vaut donc revoir son thème plutôt que de proposer trop, ou dans le cas contraire, pas assez de longs-métrages Auparavant, l’événement concernait l’ensemble de la commune, offrant ainsi un contenu très divers : tableaux, photos, livres… L’association avec d’autres établissements, tels que le musée ou la médiathèque, permettait de présenter un contenu extrêmement varié. Quand l’événement est devenu exclusivement cinématographique, Les Rencontres se sont retrouvées dans l’obligation de diversifier leur programmation.

Quels films choisir dans ce cas là ? L’Image a choisi de proposer un peu de tout. On retrouve donc des classiques du septième art (La Fille de Ryan, de David Lean, 1970), des films événements (Philomena, de Stephen Frears, 2014), des longs-métrages récents (Shadow Dancer, de James Marsh, 2012), des documentaires (L’Esprit de 45, de Ken Loach, 2013) et, bien sur, des coups de cœurs des programmateurs (Le Géant égoïste, de Clio Barnard, 2013). Le festival met également en place des animations durant le festival, comme un apéritif irlandais à la suite d’une projection ou encore une analyse filmique. « Cela permet de mettre un plat un cinéma, de décrypter le point de vue d’un réalisateur », en l’occurrence celui de David Lean, un grand cinéaste britannique. L’Image a fait venir une enseignante de cinéma rennaise pour l’occasion. « Cette réflexion a pour but d’éclairer les spectateurs ». Suivie d’un échange, la discussion permet de rendre le festival plus vivant.

Est-ce difficile de mettre en place un festival ? « Non, pas vraiment. La véritable difficulté est d’attirer les spectateurs ». C’est un souci permanent car, sans spectateurs, le festival risque de s’arrêter d’une année sur l’autre. « Certains films peuvent remplir des salles entières », un petit exploit lorsqu’on parle de longs-métrages Art & Essai irlandais… « Il faut tenter de retrouver ces films déclic ! Les avant-premières attendues par le public fonctionnent généralement très bien ». Gerald Jaffres cite l’exemple de la projection d’Au nom du père, dont l’avant-première avait attiré les médias et ainsi rempli la salle. « On fait également de la communication mais c’est vraiment la programmation qui compte ».

Est-il essentiel d’avoir des événements de ce genre dans un petit cinéma comme l’Image ? « Oui c’est une nécessité. Mais c’est avant tout un désir, une envie ». Le cinéma organise d’ailleurs de nombreux événements tout au long de l’année : séances pour les écoles locales (des films d’animation sur l’écologie, il y a quelques semaines), rencontres avec des réalisateurs (Antonin Peretjatko pour La fille du 14 juillet , l’année dernière), projections de classiques du septième art (Les sept samouraïs d’Akira Kurozawa, récemment)… « L’objectif est de donner une identité au cinéma ».

N'hésite pas à me laisser un commentaire !


Comments

Ta dose de ciné quotidienne !

Les nouveaux YouTubeurs à regarder !

L’INFAUX CINÉ, LA VRAIE !

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top