Sur le Web

THE FALL OF MEN : L’humain dans Dragon Ball Z ★★★★☆

Black Smoke Films nous livre une version plus réaliste et plus humaine de la saga à succès Dragon Ball.

the-fall-of-men-4

Dragon Ball est à l’heure actuelle la série manga animée la plus connue. On se souvient des aventures du saiyen San Goku ainsi que de ses pires ennemis (comme Boo, drugs Freezer ou encore les cyborgs). Réputée comme étant à l’origine du style de manga Nekketsu (sous-genre du shônen qui raconte le parcours initiatique et le dépassement d’un héros pour atteindre le but qu’il s’est fixé) comme Naruto, drug The Fall of Men raconte ici l’histoire de Trunks (Benjamin Hubert) qui cherche par tous les moyens à protéger ce qui reste du monde tombé dans le chaos suite à la mort de San Goku et l’arrivée de Cell, cheapest un être humanoïde surpuissant. Dans ce court-métrage, on retrouve également d’autres personnages bien connus de la saga comme Bulma (Aurélie Dujarrier), Krilin (Christophe Perez) ou encore Ten Shin Han (Samuel Haldrich).

the-fall-of-men-2

On ressent dès le départ l’application qui a été donné par Yohan Faure à son court-métrage fan-made, que ce soit du point de vue de la réalisation, de l’histoire ou encore de la qualité des effets spéciaux. Ici, le film repose sur l’absence presque totale de dialogues, compensée par la présence d’une voix-off qui favorise directement l’immersion du spectateur. Généralement, quand les personnages parlent, c’est lors de scènes dramatiques où il n’y a aucune possibilité pour eux de revenir en arrière face aux conséquences de leurs actions. On arrive à ressentir, parallèlement au personnage de Trunks, le déchirement face à la mort de certains protagonistes. L’emploi de la voix-off renforce le tout et donne une cohérence à l’univers décrit par Yohan Faure et connu par les fans. Le choix des acteurs est également très judicieux puisqu’il se détache du design initial des personnages de la série (coupe improbable pour San Goku et cheveux violets pour Trunks, si vous voyez ce que je veux dire !) et donne un aspect très réaliste à l’histoire qui nous est racontée. Ici, le réalisateur nous montre plus qu’un fan-film sur Dragon Ball, il nous raconte l’histoire d’un être humain qui, grâce à ses capacités spéciales, va tout faire pour combattre le mal et sauver sa famille et ses amis. L’animation magnifique de l’antagoniste principal Cell lui confère une allure effrayante, beaucoup plus réaliste que le manga d’origine. On ressent toute l’horreur et la peur que nous inspire ce personnage sans qu’il ait besoin de dire quelque chose. Le fait que le cinéaste ait retiré l’aspect « cartoonesque » de l’univers de Dragon Ball (les longues discussions entre San Goku et plusieurs méchants de la saga avant une destruction imminente de la Terre rappelleront sûrement de bons souvenirs aux fans) lui a permis de nous en mettre plein la vue dans un cadre beaucoup plus intimiste.

Au final, Yohan Faure nous délivre un court-métrage de qualité, réussi à tous les niveaux, en rendant les personnages de Dragon Ball plus réalistes et attachants que jamais. On attend avec impatience la sortie d’un prochain court-métrage, ou mieux d’un futur film. KAMEHAMEHA !!!

Réalisé par Yohan Faure, avec Benjamin Hubert, Aurélie Dujarrier, Christophe Perrez

Disponible sur Youtube depuis le 10 novembre 2015.

N'hésite pas à me laisser un commentaire !


THE FALL OF MEN : L’humain dans Dragon Ball Z ★★★★☆
Comments

Ta dose de ciné quotidienne !

Les nouveaux YouTubeurs à regarder !

L’INFAUX CINÉ, LA VRAIE !

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top