Critique Film

SHAUN LE MOUTON, LE FILM : Une vie de saccades ★★★★☆

L’arrivée du petit mouton d’Aardman dans les salles obscures donne lieu à un grand film d’animation.

shaun-le-mouton-1

Aardman possède une marque de fabrique, dans tous les sens du terme. Depuis le succès de Wallace et Gromit, le studio a toujours su perpétuer le savoir-faire de l’animation en stop-motion. A l’heure de la suprématie d’une image de synthèse de plus en plus photoréaliste, assister à une démonstration de cet artisanat devenu outsider fait chaud au cœur. Précis et minutieux, la beauté de cette technique réside principalement dans sa façon de créer la vie, non pas par chaque frame sur les figurines de pâte à modeler mais bien par ce qui les relie, cette microscopique fraction de temps qui engendre le mouvement. Plus que jamais dans leur œuvre, Shaun le mouton se définit comme un hommage au sens le plus pur du cinéma en répondant à cette problématique de leur dispositif. La monotonie se fait sentir dans le ferme habituellement joviale de la série télévisée, et les ovins se montrent nostalgiques d’une époque immobilisée, immortalisée par une photographie avec leur fermier. S’organisant un jour de congé, ils vont engendrer par accident la disparition de leur maître dans la grande ville. Ils lancent ainsi une expédition, permettant la renaissance du petit groupe par… le mouvement.

Shaun das Schaf - der Film

Son animation imposant une durée limitée (ici, moins d’une heure trente), Shaun le mouton ne lâche jamais son rythme effréné, alternant avec une incroyable aisance ses tonalités humoristiques pour servir son propos. Son principal tour de force est d’avoir conservé le parti-pris de la série concernant l’absence de dialogues. Les onomatopées et autres borborygmes mettent ainsi les animaux et les humains sur un pied d’égalité. L’anthropomorphisme ne concerne que la conscience et ne délaisse que rarement le comportement habituel de nos chers amis de la ferme, rappelant par moments le récent Minuscule. Leur regard sur cet autre monde est innocent et d’autant plus cinglant quand il en pointe du doigt les travers. Mieux encore, le film se rapporte constamment aux instincts primaires des hommes, outil de comparaison qui les rendent plus bestiaux que les bêtes. Le langage visuel et burlesque développé par le métrage décrit avec vigueur une société qui ne dépend que de l’acceptation et du succès. Par ce recul champêtre qu’Aardman a toujours aimé, cet univers égoïste et égotiste n’en devient que plus ridicule et pathétique, ne créant que des êtres frustrés, à l’image de cet agent de la fourrière, simplement en quête de reconnaissance.

shaun-le-mouton-3

Cet aveuglement provoqué par la routine (au point que personne ne remarque la présence de moutons en ville) est l’occasion pour le studio de magnifier au travers de chaque plan sa direction artistique. Les textures des décors et des personnages donnent une véritable dimension de réel, nous faisant croire aux vies se trouvant sous ces amas de pâte à modeler. Le film s’amuse de cette question de l’apparence, exploitant le running-gag hilarant des costumes qu’utilisent les animaux pour se fondre dans la masse. Rois de l’improvisation, ils jouent un rôle mettant en exergue une critique pertinente de la célébrité à l’heure des médias modernes. Tout est trop rapide et fondé sur la mise en scène, qui ne sert dès lors qu’à l’humour. De Chaplin à Tati en passant par Le Silence des Agneaux (!), Shaun le mouton fait mouche à chacune de ses références, pour le bonheur des plus grands. Aardman dévoile ainsi son ambition d’un film d’animation familial, aussi divertissant qu’intelligent, mêlant les genres avec la grâce d’une révérence destinée à l’art qu’il sert. Le long-métrage, tout comme ses personnages, sont en recherche d’une personnalité propre, qu’ils finissent par trouver. Cette petite bande parvient alors à nous faire distinguer cette existence à priori imperceptible, transmise par ces yeux ronds de pâte à modeler, non pas dans un image, mais entre les images.

N'hésite pas à me laisser un commentaire !


SHAUN LE MOUTON, LE FILM : Une vie de saccades ★★★★☆
Comments

Ta dose de ciné quotidienne !

Les nouveaux YouTubeurs à regarder !

L’INFAUX CINÉ, LA VRAIE !

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top