Cinéma

CRITIQUE : Amour, que seriez-vous prêt à faire par amour ? ★★★★★

Avec Amour, cialis 40mg trois ans après Le Ruban blanc, more about Michael Haneke devient le premier cinéaste à obtenir deux Palmes d’Or à Cannes dans un si court laps de temps.

Amour est un film calme et lent par ses images, mais puissant et dure par son propos.

Ce film froid, ciselé par un orfèvre du cinéma, met en lumière l’amour mêlé de violence, présent dans le quotidien intime de deux êtres à l’âge déclinant. Il explore avec génie les tréfonds de l’âme humaine, dans toute sa splendeur et dans toute son atrocité.

Synopsis : Georges et Anne sont octogénaires, ce sont des gens cultivés. Quand Anne subit une petite attaque cérébrale, la vie se complique, jusqu’à éprouver l’amour qui unit le couple.

Le film se construit presque comme un huis-clos, au coeur d’un bel appartement parisien. On découvre le quotidien d’Anne et Georges deux vieux bourgeois qui parlent une langue parfaite et riche, distinguée jusqu’à l’exagération. Et ce sont ces deux êtres vieillissants qui vont devoir faire face à l’attaque cérébrale d’Anne, apparement bénigne, élément déclencheur et fil conducteur du long métrage.

Tout est intériorisé, les images parlent d’elles-mêmes, sans artifices, sans voix-off, ni longs discours. Les répliques sont courtes mais poignantes, philosophiques parfois. La caméra ne bouge pas beaucoup, les plans sont fixes et sans interruptions, laissant libre court au jeu des acteurs. Haneke nous montre ce qu’on ne voit généralement pas au cinéma…les silences, les soupirs, les moments de vide : on ne parle pas, on ne bouge pas mais l’émotion est palpable. On se sent proche de ces deux petits vieux, au point de s’identifier totalement.

Amour nous montre aux premiers abords, un vieux couple dont les sentiments profonds sont mis à rude épreuve. Une histoire émouvante et pleine d’humanité. Et puis, en creusant plus profondément, on découvre la Mort (avec un grand M) dans toute sa fatalité, prenant même l’Amour au dépourvu…

Amour est finalement un film à la fois beau et pénible, un peu comme un pigeon qui se fraît un chemin dans un appartement et qu’on a du mal à faire sortir…

Mention spéciale à la pause que fait Haneke dans son film pour nous montrer un à un les tableaux de l’appartement. Quoi de plus parlant qu’une toile pour faire passer des émotions ?

« Cette année, le jury du Festival de Cannes, présidé par Nanni Moretti, a donné l’impression de privilégier une conception punitive du cinéma. En couronnant Amour, il a pourtant fait un choix courageux et juste. Celui de récompenser un film qui, en contemplant l’amour, regarde la mort en face ». Le Point

A noter : Fait amusant, le président du jury (Cannes 2012) lui ayant octroyé ce prix n’est autre que Nanni Moretti qui lui avait déclaré sa haine après avoir vu son film Funny Game.

Amour, Michael Haneke

avec Jean-Louis Trintignant, Emmanuelle Riva et Isabelle Huppert

(France, 2012)

Sortie le 24 octobre 2012

Durée : 2h07

Budget : 8 900 000 €

 Récompenses :

Palme d’Or au festival de Cannes pour Haneke

César du meilleur film français de l’année

César du meilleur réalisateur pour Haneke

César du meilleur scénario original pour Haneke

César du meilleur acteur pour Jean-Louis Trintignant

César de la meilleure actrice pour Emmanuelle Riva

N'hésite pas à me laisser un commentaire !


Comments

Ta dose de ciné quotidienne !

Les nouveaux YouTubeurs à regarder !

L’INFAUX CINÉ, LA VRAIE !

Copyright © 2015 The Mag Theme. Theme by MVP Themes, powered by Wordpress.

To Top